AIME CESAIRE, LA FRANCE VOUS HONORE!

4 Avr

Source : dépêche AFP diffusée le 31 mars

Hommage national à Aimé Césaire et « aux cultures d’Outre-mer »

PARIS

L’hommage de la Nation, rendu au Panthéon le 6 avril à Aimé Césaire, grand poète et homme politique martiniquais décédé en 2008, sera aussi une reconnaissance de « la vitalité des cultures d’Outre-mer », a estimé mercredi le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand.

« Reconnaître l’une des plus grandes voix ultramarines, c’est aussi rendre hommage à la vitalité des cultures d’Outre-mer qui n’ont cessé d’influencer l’ensemble de la culture française », a déclaré M. Mitterrand qui a présenté l’événement à la presse avec la ministre de l’Outre-mer Marie-Luce Penchard.

Mme Penchard a souhaité de son côté que cet hommage, « un geste fort pour les Outre-mer, pour la France » puisse « sensibiliser notre jeunesse de France à ce grand homme que fut Aimé Césaire et, à travers lui, celui qui sut abattre les murs, chanter l’humanisme, briser les préjugés, éveiller les consciences et donner la force de regarder demain ».

Le président Sarkozy assistera à la cérémonie, ainsi que la famille d’Aimé Césaire et près d’un millier d’invités, dont une centaine d’élèves de collèges et lycées de Martinique et de métropole, ainsi que ceux du prestigieux lycée Louis Le Grand et de l’Ecole normale supérieure, où étudia le grand poète.

La lecture d’un poème d’Aimé Césaire par une lycéenne martiniquaise est prévue ainsi que la diffusion d’un film de huit minutes sur sa vie, réalisé par la cinéaste Euzhan Palcy.

Une fresque monumentale, composée de portraits évocateurs de quatre périodes de la vie du poète, sera installée au coeur de la nef.

La cérémonie sera retransmise en direct sur France 2 et France ô et sur des écrans géants installés à l’extérieur du bâtiment.

Le corps d’Aimé Césaire restera, conformément à sa volonté, en Martinique.

Chantre de la négritude et militant contre la colonisation, Aimé Césaire est mort le 17 avril 2008 à l’âge de 94 ans. Nicolas Sarkozy, qui avait entretenu des relations parfois délicates avec le poète martiniquais, avait présidé quatre jours plus tard ses obsèques nationales à Fort-de-France.

2011 est l’année des Outre-mer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :