REVOLTE DU PEUPLE SYRIEN : PLUS DE REPRESSION SANGLANTE

19 Avr

Source : lefigaro.fr en ligne le 19 avril 2011

Le gouvernement syrien promet de mater la rébellion

Par
Thomas Vampouille

À Homs, la place de l’Horloge a été surnommée par des manifestants «place Tahrir». Crédits photo : HO/REUTERS
Le ministère de l’Intérieur a promis de «mettre fin à toute forme de rébellion armée», fomentée selon lui par des «groupes salafistes». Lundi, un sit-in de plus de 20.000 personnes s’est tenu à Homs, dans le centre du pays.

Tandis que le mouvement de contestation prend de l’ampleur en Syrie, le gouvernement durcit son discours. «Nous allons imposer avec fermeté la sécurité et la stabilité dans tout le pays en poursuivant les terroristes où qu’ils se trouvent pour les traduire devant la justice et mettre fin à toute forme de rébellion armée», a affirmé lundi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

«Les évènements dans certains gouvernorats, notamment à Homs (centre) et à Banias (nord-ouest) où des soldats, des policiers et des civils ont été tués et des biens publics et privés détruits (…) montrent qu’il s’agit d’une rébellion armée de groupes salafistes», accuse le ministère. «Nous n’allons pas tolérer les activités terroristes de ces groupes armés qui portent atteinte à la sécurité des citoyens et les terrifient», prévient-il ensuite.

En face des manifestants, la répression est meurtrière. Dimanche à Talbisseh, dans la région de Homs, au moins quatre personnes ont été tuées par les forces de sécurité, selon des témoins. En tout depuis le début de la contestation, au moins 200 personnes ont été tuées, selon Amnesty International. Les Etats-Unis ont de nouveau appelé lundi le président el-Assad à «répondre aux aspirations légitimes de son peuple».

Sit-in «jusqu’à la chute du régime»

Dans le même temps, le mouvement de contestation a pris de l’ampleur lundi. Un sit-in de plus de 20.000 personnes s’est tenu dans la soirée à Homs pour réclamer la chute du régime de Bachar el-Assad. Les manifestants, qui ont érigé des tentes et apporté de la nourriture, promettent de rester «jusqu’à la chute du régime». Ils ont d’ailleurs surnommé la place de l’Horloge de la ville «place Tahrir», en référence au symbole de la révolution égyptienne. Plus tôt dans la journée, des dizaines de milliers de personnes avaient participé aux obsèques de sept personnes tuées la veille à Homs par les forces de sécurité, selon des militants des droits de l’homme.

D’autres manifestations ont eu lieu ailleurs dans le pays. A Deraa (100 km au sud de Damas), environ 500 personnes ont manifesté, réclamant notamment la libération des détenus et dénonçant le monopole du parti au pouvoir Baas sur la vie politique, selon un militant des droits de l’homme. A Jisr al-Choughour, près d’Idleb (nord-ouest), environ 1500 personnes ont défilé après les obsèques d’un manifestant tué à Banias, plus au sud. Elles ont coupé la route vers Alep (nord) et réclamé notamment la libération des détenus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :